Lucie Troskova Guide de Prague en langue française

00420606148311menu

Week-end à Prague

26. 4. 2018 | auteur: Lucie Troskova

La «Ville-aux-cent-clochers», «la Ville dorée», «la Mère des villes» – ce sont là quelques-uns des surnoms fréquemment utilisés pour désigner Prague, ville fascinante et chargée d’histoire au coeur de l’Europe, dont la beauté émerveille les touristes du monde entier.

Prague a été, tout au long des siècles, le point de rencontre de multiples cultures qui ont, ensemble, façonné son aspect actuel. Ce qui vous attend là, c’est la découverte d’une inépuisable richesse en monuments historiques et en musées remarquables ; et puis, aussi, après une journée passée à enchaîner surprises et émotions, l’occasion de goûter à la cuisine tchèque ou d’aller vous divertir. 

Beaucoup de monuments parmi les plus remarquables de Prague se concentre à proximité de la « Voie royale » qui doit sa dénommination à ce qu’elle était jadis empruntée par le cortège des souverains tchèques lors des cérémonies de leur couronnement. Elle débute dans la Vieille-Ville, située sur la rive droite de la Vltava, la rivière qui traverse la ville. Au centre de ce quartier historique se trouve l’imposante place de la Vieille-Ville avec l’hôtel de ville et sa célèbre horloge astronomique. Toutes les heures, vous la verrez assiégée de touristes, impatients d’assister au défilé des figurines représentant les douze apôtres qui accompagne les coups de la cloche tandis que s’animent les allégories de la mort, de la vanité, de l’avarice et que retentit le chant du coq.

Sur cette même place, vous pourrez admirer notamment l’église gothique de Notre-Dame-du-Tyn ou le mémorial à Maître Jan Hus, ce personnage majeur de l’histoire tchèque.

De là, n’hésitez pas à prendre le temps d’un crochet par les ruelles de l’ancienne ville juive : vous y découvrirez ses synagogues séculaires et son cimétière, fameux dans le monde entier. Ce quartier est indéfectiblement associé aux figures de deux personnalités qui ont marqué Prague de leur empreinte : le rabbi Loew, démiurge du légendaire Golem et l’écrivain Franz Kafka.

A partir de la place de la Vieille-Ville, vous pourrez également rejoindre la place Venceslas qui est le coeur moderne de la ville, à vocation commerciale et culturelle. Vous y verrez, dominant la place, la statue équestre de Saint-Venceslas au pied de laquelle a coutume de se rassembler le peuple tchèque aux heures graves et décisives de son histoire.

Si vous avez été impressionnés par les merveilles de la rive droite, vous ne risquez pas d’être déçus par ce que vous allez ensuite découvrir sur la rive opposée où se dresse fièrement l’ancien siège des rois tchèques.

Pour y accéder, vous devrez d’abord traverser le pont Charles et ce sera une promenade inoubliable escortée de monumentales statues baroques et rythmée par les étals des camelots. Le pont Charles, toujours vibrant de quelque animation de rue, vous offrira de plus une vue d’ensemble unique sur le Château de Prague.

L’antique Voie royale se poursuit à travers les recoins paisibles du quartier de Mala Strana, aux nombreux et vastes jardins. Le funiculaire, très apprécié des visiteurs, vous aidera à gravir les pentes escarpées de la colline de Petrin avant de parvenir à la tour panoramique, réplique en miniature de la Tour Eiffel.

Dans le quartier de Mala Strana se trouvent le Parlement tchèque ainsi que nombre d’ambassades étrangères, mais, surtout, l’église Saint-Nicolas, joyau de l’architecture baroque.

La voie royale aboutit au Château de Prague qui, sans interruption depuis le 9 siècle, a été le siège des souverains tchèques avant de devenir celui des présidents de la République. Le Château de Prague est un très vaste ensemble de bâtiments de diverses époques : la majestueuse cathédrale Saint-Guy qui abrite les sépulcres des souverains, l’ancien palais royal, la basilique Saint-Georges, le Belvédère de la reine Anne, la tour Daliborka, la célèbre Ruelle d’or sont quelques-uns des principaux éléments qui composent cet imposant complexe. Les passionnés d’histoire pourront prévoir au moins une demi-journée pour découvrir et parcourir cette cité royale.

Durant votre week-end à Prague, vous trouverez certainement le temps d’aller visiter l’un ou l’autre des nombreux musées de la ville. Le musée Kafka et le musée juif, ou encore le musée du communisme ou le musée consacré au peintre Alfons Mucha, bien connu du public français, jouissent d’un grand engoument auprès des visiteurs de passage.

Quant aux amateurs d’art ancien, ils pourront se tourner vers les collections de la pinacothèque du Château de Prague ou bien vers les collections d’art médiéval présentées dans le musée, remarquablement agencé, du couvent Sainte-Agnès.

Et après une journée si pleine d’émotions, vous pourrez toujours aller vous détendre dans l’une des salles de concert qui font la réputation de la ville, à moins que vous n’optiez pour un club de jazz.

On entend souvent de la République Tchèque que c’est le pays où l’on brasse la meilleure bière du monde ; alors il serait dommage de ne pas pousser la porte de quelques-unes des tavernes qui abondent ici, le temps de quelques chopes.

Vous pourrez en profiter de l’occasion pour goûter un plat de la cuisine traditionnelle tchèque comme un canard au chou, un fromage pané, ou un goulash par exemple. Et si vous préférez rester en terre gastronomique plus familière, il ne manquera pas d’excellents restaurants où l’on sert une cuisine plus internationnale.